Chronique Les Indomptées de Nathalie Bauer

Afin de défendre leur domaine, trois vieilles dames replongent dans leur histoire et en font le point de départ d’un nouvel espoir pour l’avenir. Une saga familiale foisonnante, peuplée de personnages denses et attachants.

Le nouveau roman de Nathalie Bauer s’ouvre sur un arbre généalogique aux multiples ramifications, celui de la famille Randan, qui plonge ses racines dans la terre d’un vaste domaine au cœur de l’Aveyron. À la fin des années 1980, le lieu est habité par trois vieilles dames qui tentent de le sauver de la banqueroute avec leurs maigres moyens financiers et une volonté farouche de ne pas perdre ce qui constitue les racines de la famille depuis des générations. Deux « solutions » semblent se dessiner : Noélie entreprend d’écrire le roman de la famille et Gabrielle accepte d’accueillir Zoé, une petite-nièce en pleine dépression depuis la mort de sa grand-mère. C’est ainsi qu’au fil des pages se mêlent passé et présent, nous permettant de découvrir le domaine et ceux qui l’ont occupé au moment de son âge d’or à la Belle Époque, mais aussi la fin de leur monde, lorsque les Randan subissent le déclin du mode de vie des grandes familles bourgeoises et l’éclatement lié aux héritages. Meurtrie comme tant d’autres par la Première Guerre mondiale – on retrouve Raymond, le héros des Garçons d’avenir (Points), précédent roman de Nathalie Bauer, médecin dans les tranchées –, la famille voit ses membres s’égailler et chacun tenter de vivre selon ses aspirations, parfois au risque de se brûler les ailes. Cette fresque familiale s’étale sur près d’un siècle, mais le véritable intérêt du roman tient à l’attachement de Nathalie Bauer pour chacun de ses personnages, au talent avec lequel elle restitue leur complexité, la multiplicité de leurs sentiments, de leurs regards sur le monde. Les trois vieilles dames dont elle brosse le portrait à travers le temps ont fait – et font encore des choix – qui les forgent en tant qu’Indomptées, rebelles dans leur époque, mais toujours soucieuses de réaliser leurs rêves et de défendre leur héritage.

Marie Michaud Librairie Gibert Joseph (Poitiers)

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@