Chronique The Bitter years/Les années amères de

  • Sous la direction de Françoise Poos
  • Thames & Hudson
  • 27/09/2012
  • 288 p., 50 €

Les mains tordues et ridées d’une femme de fermier de l’Iowa, la cabane miséreuse d’un métayer en Alabama, le petit visage crasseux d’une fillette du Tennessee, la route vers un avenir pas forcément meilleur… Chacune des 208 photos de l’exposition « Les Années amères » raconte une histoire, celle de ces Américains pauvres, fermiers devenus ouvriers agricoles et condamnés à l’errance pour trouver du travail dans l’Amérique de la Grande Dépression. Créée en 1962 par Edward Steichen au MoMA de New York, cette exposition est composée de travaux réalisés entre 1935 et 1941 par douze photographes (dont Dorothea Lange et Walker Evans pour ne citer que les plus connus). Si certaines photos de ces Années amères sont devenues des icônes, toutes témoignent, entre information et émotion, de la tragédie humaine déclenchée par la crise des années 1930 et du courage de ces hommes et de ces femmes pour continuer à vivre.

Par Marie Michaud Librairie Gibert Joseph (Poitiers)

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@