Chronique Le Royaume du crépuscule de Steven Uhly

NULL

Ils furent des milliers jetés sur les routes par la Seconde Guerre mondiale. Allemands, Polonais, juifs ou non, victimes et bourreaux mêlés. C’est leurs destins que raconte Steven Uhly.

La nuit de l’hiver 1944 sur laquelle s’ouvre Le Royaume du crépuscule va faire basculer la vie de tous les personnages de ce roman, de manière plus ou moins directe et plus ou moins brutale. Il y a d’abord Anna, une jeune femme juive qui a échappé aux camps par la volonté d’un officier SS qui a fait d’elle une obsession qui perdurera bien après la guerre. Il y a aussi Margarita, une autre jeune femme, juive elle aussi, veuve et enceinte, cachée par le couple Kramer, des Allemands installés en Pologne ; il y a encore la fille de Margarita, Lisa, qui sera élevée par Mme Kramer après la guerre et qui tentera, découvrant le mensonge de ses origines, de lever le voile sur certains pans de cette histoire compliquée. Et puis il y a Peretz, le héros israélien, qui sauve les juifs rescapés et tente de les faire émigrer en Israël, ou encore Otto Deckert, personnage au passé trouble qui tente de passer inaperçu. De 1944 aux années 1960, entre la Pologne, l’Allemagne et Israël, entre survie et reconstruction, entre vengeance et oubli, les personnages du Royaume du crépuscule apprennent à vivre avec le passé et à inventer l’avenir dans les zones floues de l’Histoire.

Marie Michaud Librairie Gibert Joseph (Poitiers)

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@