Chronique Tout cela n’a rien à voir avec moi de Monica Sabolo

Mélange improbable entre un traité académique sur le chagrin d’amour, une autofiction déjantée sur une histoire sentimentale ratée d’avance et un « livre d’artiste » sur l’hyper-quotidien, on qualifiera sans hésiter Tout cela n’a rien à voir avec moi d’expérimental. Que ceux qui se méfient du genre ravalent leurs préventions, car le second degré avec lequel toute cette (love-)affaire est racontée, l’insertion de photos ou de dialogues par SMS – dialogues parfois pathétiques – rendent ce livre, composé d’une héroïne un tantinet monomaniaque et d’un Roméo de pacotille, vraiment drôle. Mais peut-être que cette débauche d’effets, cette alternance entre le pseudo-sérieux et l’autodérision n’ont d’autre objectif que de faire diversion aux récits plus intimes : celui d’une histoire d’amour de jeunesse incandescente et celui de l’enfance de la narratrice marquée par un rapport complexe aux figures paternelles. Et finalement, ce sont ces fêlures sous-jacentes qui donnent à cet étrange roman une profondeur inattendue.

Marie Michaud Librairie Gibert Joseph (Poitiers)

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@