Chronique Amanita de Julien Guerville

Marie Michaud Librairie Gibert Joseph (Poitiers)

Calvin est ouvrier dans une usine de plasturgie dont l’odeur est omniprésente. Mais quand on est ouvrier, on n’a pas le choix. Alors Calvin et ses collègues s’échappent en buvant des bières dans un vieux mobil-home, vont chercher un peu d’affection dans les bras des prostituées et fuient la réalité en gobant les bonbons hallucinogènes que Calvin fabrique dans la montagne avec des amanites tue-mouches. Cet équilibre précaire se dérègle quand la femme du frère de Calvin frappe à sa porte et quand des rumeurs autour de l’usine commencent à agiter les esprits inquiets d’hommes qui n’ont que ce boulot pour survivre. Amanita est un roman à la fois social et intime, qui fait vibrer quelques éclats de lumière dans un magma de noirceur toujours plus inextricable. C’est un roman sur la solidarité et sur l’égoïsme viscéral, sur l’amour et son impossibilité, sur la famille et ses blessures. C’est un grand roman noir et la découverte de la voix singulière d’un véritable romancier.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@