Chronique Aÿmati de Béatrice Castaner

NULL

Aÿmati et Mära sont les dernières représentantes de leurs espèces : « néandertalienne » pour l’une, « sapiens » pour l’autre. 30 000 ans les séparent. 30 000 ans de développement, de progrès, de découvertes qui semblent n’avoir eu pour effet que l’autodestruction de l’humanité. Pourtant, il y a de la beauté, de la poésie et une puissance symbolique dans l’art auquel Aÿmati a été initiée afin d’appartenir vraiment au clan. Mais la beauté ne peut rien contre la haine et la peur qui détruisent tout, c’est ce que Mära découvrira douloureusement dans un xxie siècle ultra-technicisé. Entre ces deux histoires, Gabrielle et Myn, deux archéologues, découvrent une petite statue d’ivoire – témoin muet de l’histoire d’un monde au-delà de la mort des hommes – et la transmettent de l’une à l’autre par-delà les siècles. Béatrice Castaner nous raconte la fin parallèle de deux histoires, à la fois individuelles et collectives. Son écriture épurée déborde d’images poétiques et confère à l’impossible rencontre d’Aÿmati et Mära une véritable émotion.

Marie Michaud Librairie Gibert Joseph (Poitiers)

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@