Chronique Toute une vie et un soir de Anne Griffin

  • Anne Griffin
  • Traduit de l’anglais par Claire Desserrey
  • Coll. «Roman»
  • Delcourt
  • 03/04/2019
  • 267 p., 20.50 €

Ouvrez le premier roman d’Anne Griffin et asseyez-vous au bar du Rainsford House Hotel aux côtés de Maurice Hannigan, vieux fermier irlandais de 84 ans, bourru et taiseux mais profondément sensible et humain. Ce soir, ce n’est pas un soir comme les autres. Ce soir, Maurice est là pour se souvenir : « Cinq toasts, cinq personnes, cinq souvenirs ». Alors que les heures s’égrènent, Maurice fait défiler les souvenirs d’une vie simple, avec ses grands drames et ses petites joies, ses courages et ses lâchetés, ses difficultés et ses réussites. Chaque toast est l’occasion de célébrer un être cher, de ceux qui impriment dans une âme une trace indélébile de leur passage, si fugace soit-il. La soirée passe, Maurice raconte, se révèle et nous bouleverse. Le roman d’Anne Griffin est à l’image du personnage qui le porte : simple, intense et terriblement émouvant. Gageons qu’en le refermant, vous aurez envie de porter un toast. À Maurice ! À la famille ! À la vie !

Marie Michaud Librairie Gibert Joseph (Poitiers)

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@