Chronique En mémoire de Fred de Clayton Lindemuth

  • Clayton Lindemuth
  • Traduit de l’anglais (États-Unis) par Patrice Carrer
  • Coll. «Coll. « Cadre noir »»
  • Seuil
  • 02/03/2017
  • 464 p., 21.50 €

Après le Wyoming enneigé d’Une contrée paisible et froide (Points), Clayton Lindemuth nous entraîne avec En mémoire de Fred dans les bois de Caroline du Nord. Attention : diamant noir !

Baer Creighton est un solitaire qui vit à moitié dans les bois, près d’un alambic avec lequel il distille un alcool extra-fort qui assommerait un ours. Et le sien est l’un des meilleurs. Son seul compagnon, Fred, est un pitbull blanc avec une étoile sur le poitrail. Alors, quand après avoir disparu quelques jours, Fred est laissé pour mort devant chez lui, Baer n’a qu’une idée : découvrir qui a fait ça et le châtier, quel qu’en soit le prix. Et il se pourrait que celui-ci soit particulièrement élevé car les blessures de Fred sont liées aux combats de chiens clandestins organisés par Stipe, le chef de la pègre locale – sans scrupules, violent et mégalo comme il se doit. La confrontation s’annonce d’autant plus terrible qu’une bonne partie des hommes de Gleason lui mange dans la main, y compris le frère de Baer, Larry, avec lequel un contentieux court depuis plus de vingt ans ainsi que leur rivalité pour l’amour de Ruth. Mais Baer n’a peur de rien, lui qui croit encore au Bien et au Mal, et qui sait qu’il est du bon côté du flingue justicier… Clayton Lindemuth confirme qu’il est de ces auteurs qui tissent leurs histoires avec l’amour, la violence, l’humour et la mort, et pour lesquels le noir n’est que le reflet de la vie.

Marie Michaud Librairie Gibert Joseph (Poitiers)

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@