Chronique La Fabrique de poupées de Elizabeth Macneal

Marie Michaud Librairie Gibert Joseph (Poitiers)

Londres, 1850. Dans son magasin de curiosités misérable, le taxidermiste Silas Reed est en quête d’une pièce exceptionnelle qui lui apportera la notoriété et la richesse. Un peu plus loin, dans un magasin de poupées, Iris rêve secrètement de peindre autre chose que ces visages figés sur de la porcelaine. Une rencontre suffit à Silas pour se prendre d’une passion immodérée pour la jeune femme. Mais, si le destin d’Iris est sur le point de basculer, c’est par sa rencontre avec un jeune peintre préraphaélite dont elle devient le modèle et l’élève. La Fabrique des poupées offre une plongée captivante dans un Londres très vivant où se côtoient la misère la plus sordide, la bourgeoisie la plus sourcilleuse et l’originalité d’un renouveau artistique. Chacun des personnages essaie d’accéder à un destin conforme à ses aspirations intimes. Mais, pour prendre son envol, les dangers sont nombreux et l’exaltation amoureuse n’est pas le moindre.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@