Chronique Le Glaive du bourreau de Indrek Hargla

  • Indrek Hargla
  • Traduit de l’estonien par Jean-Pascal Ollivry
  • Coll. «NULL»
  • Gaïa
  • 07/01/2015
  • 448 p., 23 €
NULL

Alors que la fille du bourreau de Tallinn pleure la trahison de son unique soupirant, elle est témoin d’une tentative de meurtre. Mais, si le jeune homme visé échappe à la mort, il se trouve privé de tous ses souvenirs personnels. Ne sachant ni qui il est, ni ce qu’il faisait à Tallinn, il lui est difficile de comprendre qui voulait sa mort et pourquoi. Restent deux lettres déchirées et la trace d’un anneau qu’on semble lui avoir arraché. C’est à ce nouveau mystère qu’est confronté Melchior l’apothicaire. Sagacité et opiniâtreté lui seront nécessaires pour faire la lumière sur cette énigme. Mais, au hasard de son enquête dans les méandres de la mémoire, c’est également un peu de son propre mystère familial qui s’éclairera. Le Glaive du bourreau, troisième opus des aventures de Melchior l’apothicaire, nous entraîne avec toujours le même plaisir dans les ruelles du Tallinn médiéval, entre intrigues diplomatiques, réforme monétaire, disputes théologiques et sociétés secrètes.

Marie Michaud Librairie Gibert Joseph (Poitiers)

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@