Chronique Petites scènes capitales de Sylvie Germain

Qui suis-je ? Qui suis-je pour vous ? Qui êtes-vous pour moi ? D’où viens-je ? Où vais-je ? Pourquoi suis-je ici ? Telles sont les questions que semblent poser et se poser, encore et encore, dans chacun de ses livres, les personnages de Sylvie Germain. Lili, l’héroïne de Petites Scènes capitales, se pose ces questions depuis sa toute petite enfance quand, avec sa grand-mère Nati, elle jouait à identifier les personnages sur la photo où elle ressemble à un poupon dans les bras de sa mère. Sylvie Germain retrace, sur une cinquantaine d’années, les « petites scènes capitales » de la vie de Lili, les peignant chaque fois avec une profonde sensibilité et une grande poésie, s’attachant aussi bien à des impressions fugaces et des petits bonheurs, qu’à de véritables drames ou de grandes révélations. Elle évoque avec délicatesse les méandres de l’âme humaine, les vicissitudes des sentiments, les aléas d’une vie pour faire de ce très beau texte, tout en émotions contenues, le roman familial d’une femme en quête d’identité.

Marie Michaud Librairie Gibert Joseph (Poitiers)

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@