Chronique Déneiger le ciel de André Bucher

Vingt-six hivers à déneiger les routes de sa commune… mais, pour la première fois, ce 23 décembre 2004, David passe la main. D’abord parce que son tracteur est en panne, ensuite parce qu’à 60 ans, il sent qu’il n’a peut-être plus tout à fait la force ni l’acuité de remplir cette mission. Alors que la neige tombe de plus en plus fort et que la nuit s’installe, il reçoit un appel de son « fils de rechange », qui, après deux ans d’absence, lui annonce qu’il entreprend, seul et à pied, la montée vers la ferme. David ne peut faire autrement que de partir à sa rencontre. Commence alors une nuit hors du commun, où la neige, le froid, le silence et l’obscurité attisent les braises des blessures mal cicatrisées et réveillent des fantômes qu’on croyait endormis. André Bucher raconte la solitude et l’amour d’un homme avec poésie et pudeur, sur fond de standards du blues. Ce que cherche David en traversant ainsi la neige et la nuit, lui-même ne le sait peut-être pas vraiment, mais son histoire nous laisse profondément émus.

Marie Michaud Librairie Gibert Joseph (Poitiers)

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@