Chronique La Pomme d’Alan Turing de Philippe Langevieux-Villard

Quel est le point commun entre Blanche-Neige et Steve Jobs ? Facile, pensez-vous : la pomme ! Mais savez-vous comment cette pomme est arrivée jusqu’au fondateur d’Apple ? C’est ce qu’a souhaité raconter Philippe Langenieux-Villard dans son nouveau livre, une biographie romancée du mathématicien Alan Turing, sans doute injustement oublié par la postérité. Enfant extrêmement intelligent et présentant une forte inclination pour les mathématiques, Alan devient à 26 ans « consultant » pour l’Intelligence Service britannique, avec pour mission le décryptage de la machine Enigma utilisée par les nazis pour protéger leurs communications. Pour ce faire, il conçoit une machine, ancêtre de nos ordinateurs, permettant d’effectuer des calculs complexes. Cette prouesse aurait pu faire de lui un héros, mais son caractère difficile et son homosexualité (alors considérée comme un délit en Angleterre) le maintiendront dans un relatif anonymat, dont ses recherches après-guerre ne parviennent à le sortir que parce qu’elles sont l’objet de multiples polémiques avec ses confrères. Il meurt empoisonné par une pomme imbibée de cyanure en 1954.

Marie Michaud Librairie Gibert Joseph (Poitiers)

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@