Chronique Le Bon Fils de Denis Michelis

On avait découvert Denis Michelis avec son excellent premier roman La Chance que tu as, paru dans la collection « La Forêt » chez Stock en 2014. Après avoir mis en question la violence sous-jacente du monde du travail, l’auteur interroge dans ce nouveau roman les relations familiales, les attentes, tensions et fantasmes qui peuvent s’y développer. Le Bon Fils est à nouveau un huis clos, cette fois entre un père et son fils adolescent. S’ajoute à ce duo – manifestement à la dérive – un troisième homme, ami de jeunesse du père, débarqué sur le pas de leur porte un beau matin et qui entend prendre la vie des deux autres en main, par une alternance de séduction et de violence. Car il s’agit véritablement de transformer Albertin, quitte à déconstruire son identité et son rapport avec son père. Denis Michelis signe une fable à l’atmosphère lourde et étrange, qui réinvente le pacte avec le diable pour faire du garçon « un bon fils », quel qu’en soit le prix.

Marie Michaud Librairie Gibert Joseph (Poitiers)

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@