Chronique Tout s’est bien passé de Emmanuèle Berheim

Dans Tout s’est bien passé, Emmanuèle Bernheim livre le récit des derniers mois de la vie de son père et du chemin parcouru ensemble vers une mort choisie. En effet, quand il est victime d’un accident vasculaire cérébral à l’âge de 88 ans, le père de la romancière, jusque-là actif et en bonne santé, souffre d’importantes séquelles qui le rendent irrémédiablement dépendant. Ne supportant pas son état, mais ne pouvant rien faire seul, il demande à ses filles d’engager pour lui les démarches nécessaires afin d’abréger sa vie, quitte à les obliger à contourner la loi avec tous les risques que cela comporte…
Au-delà du choix d’en finir et des difficultés psychologiques et légales de la mise en œuvre d’une telle décision, ce récit plein d’émotions et teinté, parfois, d’humour, met l’accent sur les sentiments de ceux qui vont rester, sur l’illusion de pouvoir dire ou entendre, avant la disparition choisie d’un parent, ces choses essentielles qui, par manque de courage ou de temps, se sont sans cesse dérobées. Un texte bouleversant, mais nécessaire, sur une question intime et de société.

 

Marie MICHAUD (Gibert Joseph - 86000 Poitiers)

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@