Chronique Les Rats de musée de Lee Eun

Juste avant l’inauguration de la rétrospective de la peintre Lim Yeong-suk, le directeur du musée est retrouvé pendu dans son bureau. Ce « suicide suspect » fait suite à deux autres événements étranges liés au musée et plus largement au monde de l’art en Corée : la « disparition mystérieuse » d’un peintre et l’« accident inexpliqué » dont un autre a été victime. Sur fond de trafic de faux tableaux, de pots de vin et d’interventions mafieuses, l’enquête menée par la police se voit supplantée par les investigations d’un journaliste critique d’art et par les brillantes déductions de deux anciens élèves de l’école d’art. Ces derniers, se basant sur les indices cachés dans les dernières paroles du directeur, découvrent que la clé du mystère se trouve peut-être dans le dragon minuscule découvert sur le célèbre tableau de Giorgione, La Tempête, et tentent de comprendre qui sont les « rats de musée ». Ce roman policier facile à lire et à l’intrigue bien ficelée séduit surtout par l’usage renouvelé du topo du secret dissimulé dans un tableau.

MICHAUD MARIE, Librairie GIBERT JOSEPH, Poitiers

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@