Dossier Séries de Charlotte Blum

Que les fans de séries télévisées se réjouissent ! Cette année, le Père Noël devrait déposer dans leurs petits souliers deux livres susceptibles de parfaire leurs connaissances, mais aussi de leur mettre l’eau à la bouche en leur faisant (re)découvrir des pépites du petit écran.

Saison 1, épisode 1. Le sujet se met en place. Charlotte Blum propose dans Séries : une addiction planétaire un décryptage des ressorts sous-tendant les principales séries à succès de ces dernières années, de Sons of Anarchy à Desperate Housewives en passant par Glee, Mad Men ou X-Files. Après une courte introduction historique, l’ouvrage, richement illustré, donne la parole à ceux qui participent à ce qui est devenu un phénomène à la fois sociologique, artistique et économique : acteurs, scénaristes, réalisateurs, mais aussi décorateur, costumière ou… styliste culinaire. Il faut de tout pour faire une série télé !

Saison 1, épisode 2. Le ton est plus vif, votre intérêt est relancé. D’autant plus surprenant si l’on considère que le Dictionnaire des séries télévisées de Nils C. Ahl et Benjamin Fau (et leurs nombreux acolytes) est quasiment dépourvu d’illustrations (hormis deux cahiers-photos) et qu’il s’agit d’un dictionnaire, donc d’une lecture potentiellement ingrate. Or il n’en est rien. Vraiment. Dans ce qui devrait devenir l’ouvrage de référence sur le sujet, ce sont plus de 3 200 séries qui sont passées au crible dans des notices descriptives mais aussi critiques et volontairement subjectives. Les auteurs, dans leur volonté d’exhaustivité, n’oublient ni les « vieilleries » qui faisaient rêver ma mère (Thierry la Fronde en tête), ni les « nanars » qu’on a tous regardés sans toujours l’assumer (j’avoue, je pleure encore devant la quarantième rediffusion de La petite maison dans la prairie), ni surtout les nouvelles séries branchées aux scénarios et à la réalisation toujours plus brillants. En rappelant que cet « élément indispensable des grilles de programmes » n’est « pas seulement un objet de consommation mais le miroir d’une société, du temps et des hommes », les auteurs éclairent l’évolution des séries au cours de l’histoire (récente certes) de la télévision et nos rapports complexes avec elles.

Saison 1, épisode 3. Fin du suspense. Contrairement aux séries souvent manichéennes du « bon vieux temps », pas besoin de choisir son camp : les ouvrages sont différents, vous aimerez les deux. D’autant qu’ils sont riches d’une qualité commune et double : ils vous aident à mieux comprendre pourquoi vous ne manqueriez pour rien au monde un épisode de votre série préférée et vous font découvrir des petites merveilles qui vous ont échappé, vous promettant ainsi des heures de plaisir devant une nouvelle série.

Saison 1, épisode 4. Je vous laisse, j’ai rendez-vous… avec Dr House.

Par Marie Michaud, Librairie Gibert Joseph, Poitiers

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@