Chronique Académie française de Dominique Fernandez, Ferrante Ferranti

Entrouvrant les portes souvent closes de l’institution, Dominique Fernandez et Ferrante Ferranti invitent à découvrir cette vieille dame régulièrement réduite à quelques clichés poussiéreux. Des méandres de sa création – l’idée n’est pas venue à Richelieu un petit matin de 1637 – aux splendeurs de ses coupoles – l’ovale, la circulaire ne sont pas les moindres surprises de la richesse de son architecture –, de la Révolution à l’Occupation, les prises de position de l’Académie furent nombreuses et fortes. Le livre invite au recueillement dans sa magnifique bibliothèque aux nombreux trésors et ses cabinets de lecture ; il retrace aussi l’aventure de ses fameux travaux menés sur la langue française, notamment l’établissement du toujours changeant dictionnaire de l’Académie. Et ce combat incessamment renouvelé pour la défense d’une langue à la densité menacée par les approximations quotidiennes, grâce notamment à son site Internet. Les auteurs ne scellent rien de la volonté du pouvoir de s’assurer par son biais le contrôle de la langue, ils racontent aussi la censure exercée par ses membres sur les œuvres honnies par l’autorité politique, sans oublier les erreurs et oublis plus ou moins volontaires (Dumas, Balzac…). Cette promenade est délicieuse, son absence de prétention à l’exhaustivité appelant avec bonheur à poursuivre la découverte.

Stanislas Rigot Librairie Lamartine (Paris 16e)

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@