Chronique Les Sept Mariages d'Edgar et Ludmilla de Jean-Christophe Rufin

Stanislas Rigot Librairie Lamartine (Paris)

1959. Le jeune Edgar prend part à une expédition qui le mène en voiture à travers l’URSS. Un jour, alors qu’il traverse l’Ukraine, il est le témoin d’une scène pour le moins étrange : une jeune femme nue, installée dans un arbre, refuse visiblement d’en descendre, au grand dam de la population. Elle s’appelle Ludmilla et cette rencontre pour le moins improbable marque le départ d’une rocambolesque histoire d’amour qui va voir ce couple s’aimer à la folie, se déchirer au gré des décennies et de leurs destins respectifs. Car Edgar et Ludmilla vont avoir une vie hors normes, ce qui sera loin de simplifier une situation de départ déjà fort complexe : elle va devenir une chanteuse mondialement connue ; lui deviendra un capitaine d’industrie. Et si leur horloge interne semble parfaitement réglée sur les soubresauts de cette seconde partie du XXe siècle qu’ils vont traverser à vive allure, elles ne semblent que rarement s’accorder à celle du couple qu’ils forment. Histoire d’amour majuscule, Les Sept Mariages d’Edgar et Ludmilla questionne, sous ses allures d’épopée, la nature même du couple, dans un tourbillon des plus réjouissants.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@