Chronique Kaïken de Jean-Christophe Grangé

Un tueur en série adepte d’un rituel meurtrier atroce, baptisé par la presse du délicat surnom de L’Accoucheur. Un flic de la Criminelle, Olivier Passan, obsédé par cet homme et ses crimes. Ils se connaissent, l’enquête menée par le second ayant débouché, avec une quasi-certitude, sur l’identité du premier. Seulement, l’absence de preuves concrètes empêche toute arrestation en bonne et due forme ; il ne reste qu’une solution pour Passan, la voie parallèle et l’affrontement. L’issue du combat semble ne pouvoir se trouver que dans la mort d’un des deux protagonistes. C’est sur ce terrible constat que s’ouvre le livre, dans un chapitre inaugural halluciné qui voit un Passan, ivre de colère, s’enfoncer dans une banlieue glauque où les barres d’immeubles assombrissent un peu plus encore l’ambiance de violence sourde, à la recherche de cet homme qui, vraisemblablement, est en train de s’acharner sur une nouvelle victime.

Stanislas Rigot Librairie Lamartine (Paris 16e)

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@