Chronique Sigmaringen de Pierre Assouline

Sigmaringen, petite ville du sud de l’Allemagne, a été jusqu’alors relativement épargnée par la Seconde Guerre mondiale grâce à sa situation géographique sans enjeu stratégique et l’absence de cible potentielle aux alentours. Mais en août 1944, Adolf Hitler réquisitionne le château appartenant à la famille des Hohenzollern pour, d’une part, punir celle-ci de son manque de soutien au régime et, d’autre part, y loger, plus ou moins de force selon les cas, les miettes du pouvoir collaborationniste français fuyant l’avancée des Alliés. Le château acquiert un statut d’extraterritorialité et, le drapeau tricolore hissé, il devient une incroyable enclave française en Allemagne. La ville se trouve à son tour rapidement envahie par de nombreux fuyards aux motivations diverses, tous ayant quitté la France dans la plus grande précipitation. Commence alors pour cette petite ville aux allures de cour des miracles, un des chapitres les plus étonnants de son histoire, qui durera jusqu’en avril 1945. Pierre Assouline signe là l’un de ses meilleurs livres.

Stanislas Rigot Librairie Lamartine (Paris 16e)

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@