Chronique La Chambre des dupes de Camille Pascal

Deux ans après le succès de L’Été des quatre rois, Grand prix du roman de l’Académie française, Camille Pascal revient avec une plongée aussi étourdissante que féroce à la cour de Louis XV. Un tour de force.

Septembre 1741. La favorite du roi, Pauline Félicité de Mailly-Nesles, meurt. Louis XV, éploré, n'en trouve pas moins, dans les jours qui suivent, un grand réconfort dans les bras de Louise, sœur aînée de Pauline, qui fut aussi sa favorite… avant que sa cadette ne la supplante. 1742. Lors du bal donné à la Cour à l'occasion de Mardi Gras, le Roi est frappé par la beauté de Marie-Anne de la Tournelle, jeune et jolie veuve mais aussi… sœur cadette de Pauline et Louise. Commence alors un jeu de séduction dont l'issue, au grand dam de Louis XV, n'est pas aussi certaine que le rang de celui-ci le laisserait supposer : Marie-Anne est à l'abri du besoin et elle semble d'autant moins pressée de céder aux avances qu'elle a vu ses deux sœurs devenir successivement maîtresse du roi et n'en retirer, au mieux, que des miettes une fois sorties de la couche. Dans l'attente de la décision de celle-ci, dans les contre-allées de Versailles, les clans se préparent à l'affrontement. Avec son nouveau roman, Camille Pascal nous offre une immersion dans les arcanes du règne de Louis XV, avec l'avènement des plus mouvementés de celle qui deviendra la duchesse de Châteauroux. Bien moins connue que la marquise de Pompadour qui dans un certain sens lui succéda, elle jouera pourtant un rôle de premier plan, inédit jusqu'alors pour les maîtresses du roi, bataillant au cœur de la Cour dans d'incessants jeux d'influence. Remarquable d'érudition, servi par une langue d'une grande richesse qui n'a de cesse de se déployer entre le faste du décorum, l'Histoire et les répliques assassines – les mots demeurent les premières armes de ces guerres larvées où se font et se défont les carrières –, servi par une construction implacable, La Chambre des dupes est un incontournable de cette nouvelle rentrée.

Stanislas Rigot Librairie Lamartine (Paris)

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@