Chronique Emmaüs de Alessandro Baricco

  • Alessandro Baricco
  • Traduit de l'italien par Lise Caillat
  • Coll. «Coll. « Du monde entier »»
  • Gallimard
  • 02/11/2012
  • 134 p., 15.90 €

Par la profondeur de son style et de son propos, Emmaüs présente toutes les qualités du grand roman. Quatre jeunes hommes, le Saint, Luca, Bobby et le narrateur (Alessandro y es-tu ?), issus de la petite bourgeoisie conservatrice et religieuse, vivent leur adolescence dans l’Italie des années 1970. Ils sont heureux, y prétendent en tout cas, et pensent être les garants de la continuation d’un monde et de ses valeurs, dont on garde le meilleur tout en y insufflant du sang frais. Ils croient, animent la messe grâce au groupe de musique qu’ils ont formé et, bénévoles, ils visitent et aident les personnes âgées. Mais aux alentours, il y a Andre. Andre est une jeune femme de la haute société, de prime abord inaccessible pour cette simple question de classe sociale, mais qui s’avérera paradoxalement inaccessible lorsqu’ils feront enfin sa connaissance, et ce pour des raisons bien plus complexes et tortueuses qu’un bête clivage. Des raisons qui vont mettre à mal ce petit groupe et ébranler ses certitudes…

Stanislas Rigot Librairie Lamartine (Paris 16e)

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@