Chronique Quinquennat de Marc Dugain

Deuxième volet d’une trilogie, Quinquennat se révèle tout aussi explosif que son prédécesseur. France et politique : noir c’est noir.

 

Launay, le candidat de l'opposition, plus que favori depuis des mois dans les sondages, voit son avance fondre comme neige au soleil alors que le premier tour des élections présidentielles approche à grand pas. La menace que représente le Mouvement patriote, le parti de l'extrême droite, est si palpable que les Américains s'en émeuvent et proposent, via la CIA, d'intervenir manu militari. Corti, tout-puissant chef du renseignement intérieur, est d'accord. L’engrenage se met en place, n’épargnant personne. Le deuxième acte de cette tragédie française, si magnifiquement amorcée par Marc Dugain lors de son précédent roman, L’Emprise, qui paraît simultanément en Folio, est une nouvelle plongée dans les eaux saumâtres du monde politique d’aujourd’hui. La recette est inchangée et le chœur des pantins reprend le récit de ces alliances et de ces retournements orchestrés de main de maitre par l'auteur dans une succession de courts chapitres aux allures d'uppercut qui se succèdent à un rythme effréné, laissant au lecteur la possibilité de ne souffler que pour supplier l’auteur de lui fournir des réponses. Pour son plus grand malheur, elles ne lui seront fournies que dans le prochain tome.

 

Stanislas RIGOT (Lamartine - 75116 Paris)

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@