Chronique De chair et d’os de Delores Redondo

Au nord de la Navarre, une église est profanée à plusieurs reprises. Alors qu’elle est en charge d’une complexe affaire de meurtres liés les uns aux autres, l’inspectrice Amaia Salazar, mère depuis peu, se voit aussi, à sa grande surprise, confier ce dossier qui lui semble n’être qu’un fait divers, entre dégradation et provocation. La vallée de Baztan, cette contrée aux nombreuses légendes, est de nouveau le cadre du dernier roman de Dolores Redondo. Et les personnages qui avaient fait le sel de son aventure précédente (aussi bien la détonante galerie de collègues que sa non moins explosive famille), émaillent cette inédite affaire de leurs si singuliers caractères. Dolores Redondo fait plus que confirmer les espoirs placés en elle : De chair et d’os est un formidable roman policier, ténébreux et tendu, mais aussi profondément humaniste, qui déroule, en outre, un implacable suspense sur fond de tortueuse histoire de famille. Le tout parfumé à l’étrange.

Stanislas Rigot Librairie Lamartine (Paris 16e)

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@