Chronique La Piscine-bibliothèque de Alan Hollinghurst

William s’est vu sérieusement doté par les fées qui se sont penchées sur son berceau : il est beau et d’une grande intelligence. Cultivé et rentier, il est débarrassé de toute contingence matérielle. Sans grande conscience du caractère privilégié de sa situation, il papillonne d’un amant à l’autre, assouvissant souvent dans l’instant ses nombreuses envies. Le club Corinthian et sa piscine lui servent à la fois de quartier général et de réserve naturelle. Nous sommes à Londres, au début des années 1980 ; la communauté gay s’est affranchie de nombreux interdits et, si la police n’est jamais bien loin, rien ne semble pouvoir entraver sa quête de plaisirs. C’est dans ce contexte que William rencontre un vieux lord excentrique qui lui demande de rédiger sa biographie. Cette plongée dans le monde d’hier et la réalité d’un présent qui ne va tarder à se fissurer, vont l’entraîner bien au-delà de ce qu’il croyait. Ce premier roman de l’auteur de L’Enfant de l’étranger (Le Livre de Poche – élu meilleur roman étranger en 2013) confirme aujourd’hui, avec la même force, ce qu’il annonçait hier : Alan Hollinghurst est l’un des plus importants auteurs britanniques actuels.

Stanislas Rigot Librairie Lamartine (Paris 16e)

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@