Chronique Charlotte de David Foenkinos, avec des gouaches de Charlotte Salomon

David Foenkinos revient sur son projet consacré à Charlotte Salomon, cette artiste peintre allemande, et propose une version définitive (?) de son Charlotte, où le texte intégral est accompagné des gouaches de l’artiste. Et ce qui pourrait apparaitre comme une simple variation, s’avère une franche réussite, un livre qui, au-delà de l’objet, gagne sa propre identité, affirmant pleinement son rôle dans cette aventure qui ne semble pas prête de se terminer. En effet, il y a d’abord la qualité de la sélection des tableaux, autre pari réussi que ce travail de désolidarisation face à une œuvre aussi dense et resserrée que « Est-ce la vie ou du théâtre » de Charlotte Salomon, véritable autobiographie – David Foenkinos qualifie celle-ci de pré-roman graphique, soulignant l’importance de la narration au sein de celle-ci. À ce choix, s’ajoute un agencement des plus pertinents de tableaux qui irriguent le cœur du récit, à l’opposé du simple ornement de circonstance. Et Charlotte redevient ce formidable hymne à la vie et à l’art.

Stanislas Rigot Librairie Lamartine (Paris 16e)

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@