Chronique Dieu sans les hommes de Harry Kunzru

Par Aurélie Janssens Librairie Page et Plume (Limoges)

Il se passe des choses étranges dans le désert Mojave. Ce lieu hostile empreint de violence et de solitude est un endroit où l’on peut se retrouver mais aussi se perdre. C’est dans un voyage à travers le temps et autour d’un endroit insolite, les Pinnacles, formation rocheuse loin de tout, que nous emmène Hari Kunzru. De l’arrivée des missionnaires espagnols à nos jours, on suit le destin de personnages qui ont été touchés, intrigués, bouleversés par ce lieu. Il y a Jaz et Lisa, un jeune couple parti en week-end avec leur petit garçon Raj, afin de reconstruire cette famille détruite depuis l’annonce de l’autisme de leur fils et qui vivra un véritable cauchemar sur place, ou une communauté de hippies dans les années 1970, regroupée autour de ces Pinnacles pour entrer en communication avec les extraterrestres, ou encore Schmidt, qui, en 1947, marqué à tout jamais par les images d’Hiroshima, s’enfuit au milieu de ce désert avec ses démons. Un roman dense et intense où la violence de l’imaginaire côtoie la solitude de l’humanité. Un grand écrivain à suivre.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@