Chronique Qui de nous peut juger de Mario Benedetti

Si vous pensiez que tout a été écrit sur le triangle amoureux, vous n’avez pas encore lu cette petite merveille traduite par Serge Mestre et publiée pour la première fois en France.

Miguel, Alicia et Lucas se sont connus au lycée de Montevideo dans les années 1930. Ils s’entendent bien, même si certains sujets donnent lieu à des débats enflammés. Miguel observe le jeu d’attirance/répulsion auquel se prêtent Alicia et Lucas, aussi est-il surpris quand Alicia semble le désigner comme celui qui partagera désormais sa vie. Ils se marient, ont deux enfants. On les retrouve des années plus tard à un moment crucial de leur relation. Mario Benedetti apporte un souffle nouveau à ce thème, maintes fois exploité en littérature, par une forme originale. En effet, chaque protagoniste raconte sa version des faits dans un genre différent. Miguel commence par se livrer dans un journal intime, sans fard, véritable exercice de vérité. Puis c’est au tour d’Alicia de se confier dans une longue lettre à son mari. Enfin, Lucas, devenu écrivain, ne pouvait prendre la plume que sous la forme d’une nouvelle. Ce triptyque forme un roman où les sentiments sont décrits avec beaucoup de justesse et de fraîcheur conférant à ce livre écrit en 1953 un aspect à la fois moderne et intemporel.

Aurélie Janssens Librairie Page et Plume (Limoges)

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@