Chronique La ferme de Tom Rob Smith

  • Tom Rob Smith
  • Traduit de l’anglais par Élisabeth Peellaert
  • Belfond
  • 02/10/2014
  • 340 p., 22.50 €

Aurélie Janssens Librairie Page et Plume (Limoges)

Après sa trilogie autour de Léo Demidov, ex-agent du MGB – ancêtre du KGB – dans la Russie de la guerre froide (Enfant 44, Kolyma et Agent 6 - tous les trois chez Pocket), Tom Rob Smith change de lieu, mais pas de registre, pour un nouveau thriller psychologique aussi efficace que saisissant.

Après des années de dur labeur, les parents de Daniel, jeune Londonien de 29 ans, ont décidé de quitter l’Angleterre pour le pays natal de sa mère, la Suède. Ils emménagent dans une ferme entourée de bois, de champs, d’une rivière, où le moindre voisin est à un quart d’heure de marche. Mais ce qui devait être une retraite paisible se transforme en cauchemar. Cinq mois après leur départ, Daniel reçoit un appel de son père en larmes. Sa mère a dû être internée dans un asile après avoir développé un comportement dangereusement paranoïaque… Elle pensait avoir fait la lumière sur un complot atroce. Daniel se rend à l’aéroport dès le lendemain, prêt à prendre le premier vol pour la Suède. Il est cependant stoppé dans son élan par un appel de sa mère qui a quitté l’asile et le rejoint à Londres pour lui raconter toute l’histoire. Daniel, complètement perdu, l’attend. C’est une femme amaigrie, dont l’apparence reflète le trouble qui l’anime, qui s’avance vers lui. Commence alors sa terrible confession. Étayée par des « preuves » qu’elle sort au fur et à mesure de sa lourde sacoche en cuir (articles de journaux, photos, boîte en fer, bout de tissus brodés, etc.), elle retrace le fil des événements. Mais le regard hagard, les propos avancés par sa mère et son besoin permanent d’être rassurée sur la valeur qu’il accorde à son témoignage, laissent Daniel sur ses gardes. Qui croire ? Est-ce que son père est réellement la créature abominable dépeinte par sa mère ? Celle-ci est-elle devenue complètement paranoïaque et folle dans cette ferme isolée et austère ? Une chose est sûre, Daniel se rend progressivement compte qu’il ne connaît absolument pas ses parents. Un thriller psychologique efficace, qui se joue de nous, nous perd, nous malmène. Attention : à lire d’une traite ! Avec nuits blanches en perspective.

 

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@