Chronique Emily de Stewart O'Nan

Après les princesses déjantées, les folles aventures d’un squelette voleur de dentifrice, voici un poisson collectionneur ! Piret Raud, artiste estonienne dont on apprécie l’univers loufoque, signe une nouvelle histoire pleine d’esprit et de fantaisie. Emily, petit poisson affublé de bottillons, se lève chaque matin avec l’ambition de dénicher un tas de choses. Et tous ces trucs égarés dans les fonds marins font le bonheur de la chercheuse de trésors, dont la vie est rythmée par ce rituel quotidien. Mais lorsqu’Emily découvre une lettre lui intimant de retrouver « la chose la plus importante qui soit », elle réalise bientôt que posséder est moins essentiel qu’elle le croyait. Troquant alors chaussures et chapeau contre papier et stylo, Emily s’en va promener son regard sans autre but que flâner. Ton enjoué, répétitions illustrant l’absurdité de l’accumulation et petites touches vertes rehaussant la sobriété du dessin, font de cet album une charmante fable sur le matérialisme.

Aurélie JANSSENS (Page et Plume - 87000 Limoges)

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@