Chronique Effraction de Alain Defossé

Dans ce petit appartement du xixe arrondissement, le temps semble s’être figé. Peu de choses de valeurs, quelques souvenirs, quelques bibelots, des bijoux de pacotilles. Pourtant, un jour, en rentrant chez elle, Anne Rivière, 70 ans, dont quarante années vécues seule dans cet appartement, découvre que celui-ci a été cambriolé. Une vitre brisée et quelques objets disparus. Face à ce genre d’événement, elle s’attend à se sentir « violée ». C’est son intimité qu’on a fouillé après tout. Lorsque le commissariat l’appelle pour lui annoncer qu’ils ont retrouvé son cambrioleur, un jeune du quartier, et qu’ils viennent lui restituer les objets volés, elle veut en savoir plus sur celui qui a commis ce larcin, ses motivations. Elle va jusqu’à faire le pied de grue devant la porte de son appartement. Pourquoi cette femme simple, sans histoires, sombre, presque folle, s’obstine-t-elle à ce point à vouloir rencontrer l’auteur du forfait ? Quelles failles, quelles blessures ont été rouvertes par ce cambriolage ? Un roman à la fois maîtrisé et tourmenté. Glaçant !

Aurélie Janssens Librairie Page et Plume (Limoges)

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@