Chronique Vilnius, Paris, Londres de Andreï Kourkov

Dès le titre, Andreï Kourkov annonce la couleur : il quitte l’Ukraine. Oui, mais pour aller où ? Un périple plein de surprises à travers l’Europe où l’on sent toujours, derrière la fausse légèreté, le regard engagé.

Le 20 décembre 2007, peu avant minuit, un homme se présente à la frontière lituanienne : il veut être le premier à franchir la barrière des gardes sans passeport. Il pourra le faire quelques minutes plus tard car la Lituanie va entrer dans l’espace Schengen. Quelques kilomètres plus loin, trois jeunes couples se sont réunis pour célébrer cet événement. Ils boivent aux possibles, à leurs nouveaux rêves, à leur avenir. Andrius et Barbora choisissent Paris. De plans en combines, ils trouvent un minuscule logement. Il gagne de l’argent en faisant le clown à l’hôpital, elle comme nourrice. Ingrida et Klaudijius optent pour Londres. Et les débuts sur place sont loin d’être évidents. Jusqu’à ce qu’ils trouvent un poste de gardiens d’une grande demeure dans le comté de Surrey. Enfin, Renata et Vitas rêvent d’Italie, mais Renata vit dans une grande ferme avec son grand-père Jonas qui l’a élevée lorsque ses parents ont disparu. Elle ne se voit pas abandonner cet homme de 90 ans. Ils doivent donc s’imaginer un futur dans ce village isolé où le travail manque. Andreï Kourkov délaisse son Ukraine pour la Lituanie mais pas son engagement. Derrière ces histoires, ce sont toutes les histoires des émigrés que l’on peut retrouver. Ces périples faits de galères et d’espoir. Qu’ils viennent d’Europe ou d’ailleurs, motivés par la survie ou le rêve. Et l’accueil qui leur est réservé. Combien de mains tendues pour combien de coups, de déceptions, de douches froides ? Comment s’imaginer un avenir dans un pays dont on ne connaît ni la langue ni les codes ? Comment sortir du « jour le jour » pour envisager un futur apaisé ? L’herbe est-elle toujours plus verte ailleurs ? On s’attache à ces personnages, ces histoires, ces destins, on ressent une grande tendresse pour eux, on vit avec eux leurs vicissitudes sur plus de 600 pages qui forment un beau voyage émouvant et passionnant.

Aurélie Janssens Librairie Page et Plume (Limoges)

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@