Chronique Jour couché de Emilio Sciarrino

On nous mettait dans la tête des rêves d’accomplissement personnel : fonder une famille, la loger dans une belle maison acquise avec la juste rétribution de l’effort fourni durant un travail épanouissant. Et puis, il y a eu la crise, des modèles économiques remis en cause, d’aucuns accusaient le capitalisme, d’autres les Chinois ou les Américains. Et aujourd’hui, il y a ces jeunes, comme Marco, trentenaire parisien, ayant fait de brillantes études mais qui peine à trouver un travail stable et un salaire décent. Et par « décent », l’échelle du rêve a été déplacée du « qui permet d’avoir un appartement correct, un frigo plein et des économies » à « avoir les toilettes dans son 9m², des pâtes tous les jours, ne pas être à découvert dès le début du mois ». Que s’est-il passé ? Que faire de cette nouvelle réalité ? Emilio Sciarrino avec humour et lucidité raconte cette génération précaire qui passe des Nuits debout et rêve de meilleurs jours… couchés.

Aurélie Janssens Librairie Page et Plume (Limoges)

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@