Chronique Visible la nuit de Franck Maubert

Aurélie Janssens Librairie Page et plume (Limoges)

Entre 1960 et 1980, le monde de l’art contemporain français est en pleine ébullition. Influencé par la musique et les drogues, des artistes déjantés émergent. Robert Malaval est l’un d’eux.

asciné par les artistes, écrivains, et peintres, il ne se voyait pas vieillir… et c’est d’un coup de revolver qu’il met fin à ses jours, dans son atelier, à l’âge de 42 ans. Romantique et rock’n’roll, ce coup de revolver est un geste à l’image de ce personnage sensible et passionné. Sous les traits du jeune Momo, Franck Maubert rencontre et accompagne Robert Malaval. Il raconte ses interrogations artistiques, d’autres plus personnelles, ses périodes d’euphorie et de doute, ses longues phases de réflexion à la campagne d’où émergent des œuvres impressionnantes, notamment celle fabriquées avec la technique dite de « l’aliment blanc ». Ses insomnies éthyliques l’amènent souvent à fréquenter les bars et les boîtes parisiennes, alors traversées par différents courants musicaux allant du punk à la pop, en passant par le glam rock… et différentes substances chimiques et illicites « ouvrant l’esprit ». Bien plus qu’une simple biographie, Franck Maubert, un habitué des portraits d’artistes, nous offre un instantané du monde de l’art contemporain de cette époque, à travers son représentant le plus attachant et haut en couleur.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@