Chronique Après l’orage de Selva Almada

  • Selva Almada
  • Traduit de l’espagnol (Argentine) par Laura Alcoba
  • Coll. «Coll. « Suites hispano-américaine »»
  • Métailié
  • 28/04/2016
  • 144 p., 9 €

AURÉLIE JANSSENS, Librairie Page et Plume, Limoges

C’est dans une atmosphère pré-apocalyptique qu’entrent en scène le révérend Pearson et sa fille Leni. Apportant la bonne parole de ville en ville, le révérend Pearson passe sa vie sur les routes au grand dam de sa fille qui n’aspire qu’à se poser. Ce sujet est encore au cœur de la dispute qui les oppose lorsque la voiture montre des signes de faiblesse. Par chance, ils croisent une camionnette qui les remorque jusqu’à un garage. C’est celui d’« El Gringo » Brauer, un homme taiseux aux doigts de fée. Assisté d’un jeune homme surnommé Tapioca, ils mènent une vie paisible. Lorsque Pearson et Leni arrivent au garage, l’orage gronde au loin. Pendant que Brauer dissèque le moteur de la guimbarde, Pearson interroge l’énigmatique Tapioca sur son enfance. Si ces questions gênent Leni, c’est qu’elle connaît son père par cœur et la finalité de cet interrogatoire n’est pas loin. En effet, ce dernier aborde la question de la foi. Or, Brauer intercepte des morceaux de cette conversation qu’il voit d’un très mauvais œil…

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@