Chronique Franz Schubert Express de Tecia Werbowski

  • Tecia Werbowski
  • Traduit de l'anglais (Canada) par Lori Saint-Martin et Paul Gagné
  • Coll. «Coll. « Notabilia »»
  • Noir sur Blanc
  • 05/09/2013
  • 87 p., 11 €

« Les trajets en train favorisent les confessions, j’imagine ». Elle a raison, Maya Ney ! Lors d’un voyage de Prague à Vienne à bord du Franz Schubert Express, elle recueille le témoignage d’une veuve éplorée franchement originale, et se laisse charmer par son récit mystérieux de batailles de veuves, d’amants, de testament, de spoliation… Il y a dans la confession de la veuve excentrique assez d’intrigues pour que Maya se sente l’étoffe d’une héroïne d’Agatha Christie et erre dans les cafés viennois à la recherche d’indices permettant de résoudre l’étrange histoire. Un an plus tard, lors d’un voyage en sens inverse à bord du Gustav Mahler Express, notre enquêtrice amateur tombe sur un couple de fous se prenant pour Gustav et Alma Mahler, qui se jette à la figure des accusations d’adultère et autres élucubrations théâtrales. C’est avec plaisir que l’on retrouve Tecia Werbowski dans la nouvelle et très belle collection « Notabilia », pour un roman intelligent et plein de fantaisie mettant à l’honneur les trains, Prague et Vienne, villes fantasmées où les écrivains hantent encore les cafés.

Aurélie Janssens Librairie Page et Plume (Limoges)

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@