Chronique Mademoiselle Belle de Truman Capote

  • Truman Capote
  • Traduit de l’anglais (États-Unis) par Nicolas Richard
  • Coll. «Les cahiers rouges»
  • Grasset
  • 02/05/2018
  • 123 p., 8.50 €

« Je suis jeune, il est vrai : mais aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre des années. » On pourrait croire que Corneille a écrit cette phrase pour parler de Mademoiselle Belle. Ce recueil de nouvelles regroupe quatorze textes écrits par Truman Capote entre 15 et 19 ans, qui ont été découverts dans les archives de la New York Public Library. Si chaque nouvelle diffère dans le choix de ses personnages (leur âge, leur origine sociale), leur histoire, et parfois le registre de langue employé, elles révèlent toutes des éléments de ce qui définira le style de Truman Capote. En peu de mots, il donne à voir au lecteur la richesse intérieure de chacun de ses personnages, comme s’il les avait observés longtemps et en avait tiré la « substantifique mœlle ». Quelques lignes et c’est tout un quartier, une ville, une histoire qui se dessine ; en quelques pages, l’impression d’avoir lu tout un roman. Cette grande maturité dans le choix des mots, son style, sont bien loin d’être de simples ébauches de ses chefs-d’œuvre à venir. Prenez quelques minutes pour découvrir la naissance d’un génie.

Aurélie Janssens Librairie Page et Plume (Limoges)

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@