Chronique Chapardeuse de Rebecca Makkai

  • Rebecca Makkai
  • Traduit de l’anglais (États-Unis) par Samuel Todd
  • Coll. «Coll. « Du monde entier »»
  • Gallimard
  • 22/08/2012
  • 384 p., 21 €

N’avez-vous jamais rêvé être enfermé dans une bibliothèque, la nuit, et de feuilleter tous les livres, de voyager avec eux, en eux ? C’est ce que décide de faire Ian, petit garçon de 10 ans, joyeux, curieux, au tempérament bien trempé. Il vit dans une famille chrétienne conservatrice homophobe aux États-Unis. Sa mère bride ses lectures. Les livres qui parlent de l’Arche de Noé, oui, mais les récits farfelus de sorciers, de magie, de dragons et de chevaliers, non ! Cela n’a cependant jamais arrêté Lucy, la jeune bibliothécaire en charge du rayon jeunesse, pour glisser un ou deux livres « interdits » dans le sac de Ian avec un clin d’œil complice. Cette trentenaire célibataire s’est prise d’affection pour le petit garçon vivant et rêveur, qui ne demande qu’à découvrir le vaste monde et à se découvrir lui-même en dehors du schéma familial, à travers les livres. Lorsqu’elle le trouve le lendemain de cette nuit passée parmi les livres, les plantes vertes et des créations en origami, elle est bien tentée de le ramener à sa famille. Mais lorsque, une fois dans la voiture, Ian lui indique un chemin qui ne semble mener nulle part, elle décide de jouer le jeu. Un jeu qui les mènera à travers différents États d’Amérique. Ce road book original et déjanté, sous ses airs légers et joyeux, aborde des sujets profonds. Que faire de son héritage familial ? Comment se forger sa propre identité quand cet héritage est lourd à porter ? Pour Lucy, c’est le poids de ses ancêtres qui ont fui la Russie pour les États-Unis, sacrifiant leurs racines en échange d’un peu plus de liberté. Pour Ian, c’est l’envie d’être soi-même, d’explorer le monde, d’être confronté à d’autres façons de penser, de s’extraire de la sclérose puritaine et fondamentaliste de sa famille. Avec Chapardeuse, Rebecca Makkai réussit à nous embarquer avec originalité et brio dans un voyage picaresque à travers l’Amérique contemporaine, grâce à une foule de personnages aussi attachants les uns que les autres, hauts en couleur et d’une profondeur rare.

Par Aurélie Janssens, Librairie Page et Plume (Limoges)

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@