Chronique Loin d’où de Edgardo Cozarinsky

Dans ce roman brillant, Edgardo Cozarinsky nous apprend que certaines choses gagnent à rester secrètes, cachées aux enfants ou aux survivants… Elle se présente sous le nom de Therese Feldkirch, mais possède un passeport juif au nom de Taube Fishbein. Elle a fui la Pologne en janvier 1945. Passant par la Suisse puis l’Italie où elle a été aidée par un prêtre, elle rejoint l’Argentine. Qui est-elle réellement ? C’est ce que cherche à découvrir son fils, Federico, né d’un père inconnu et de cette mère qui se révèle tout aussi inconnue. En 1977, devenu un révolutionnaire socialiste, Federico est contraint de fuir l’Argentine. Il va alors, sans le savoir, remonter le fil de l’Histoire et suivre, en sens inverse, le parcours de sa mère trente-deux ans plus tôt. Dans ce roman d’Edgardo Cozarinsky, on retrouve les thèmes qui hantaient déjà La Fiancée d’Odessa et Le Ruffian moldave : la distorsion de la réalité, l’usurpation d’identité, l’exil, les nomades, les apatrides…

AURÉLIE JANSSENS, Librairie Page et Plume, Limoges

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@