Chronique Ronde de nuit de Simon Hureau

On connaît Michel Rio pour son goût d’une langue classique et précieuse, qui fait confiance à l’intelligence de son lecteur. Abordant les sujets les plus variés, ses romans sont autant de conversations brillantes qu’on prend plaisir à entretenir avec l’auteur à travers ses personnages.

Le savoir et l’humour ne sont pas incompatibles chez Michel Rio. S’il aime transmettre des idées profondes, l’humour est parfois présent – ici dès la couverture, avec un subtil mélange des genres. Ronde de nuit de Michel Rio est sous-titré Essai avec personnages. Est-on alors dans un roman, un essai, une pièce de théâtre, un conte ? Un peu tout cela à la fois. Pourquoi choisir lorsque l’auteur peut exploiter la richesse de ces genres ? Sous le pont des Arts à Paris, Pierrot Nassoulie, journaliste, retrouve Richard Briand, ancien numéro 2 d’une multinationale, disparu mystérieusement après un discours dénonçant le système auquel il a participé – un sursaut d’éthique qui lui vaut aujourd’hui d’être clochard. Venu chercher matière à un article, Nassoulie repart avec suffisamment de révélations sur ce système capitaliste corrompu touchant toutes les strates de la société, pour alimenter un livre. Plus tard, se rendant chez Mme de Velde, députée européenne, la quarantaine et passionnée d’art, l’échange se déplace sur le terrain de la politique. Elle explique à Nassoulie pourquoi elle croit encore au modèle européen. Avec son amant, le romancier Jérôme Avalon, la conversation porte plutôt sur la littérature, les prix littéraires et le nivellement par le bas de la culture. Ce même Jérôme aura quant à lui un débat théologique avec un ami cardinal et néanmoins mathématicien. Du haut de sa chaire, ce dernier remet en cause, lors d’une oraison funèbre prenant les traits d’un discours à charge, l’American Way Of Life et les dérives de l’Église, ce qui amène un des sénateurs américains présent à reconsidérer sa vie, ses opinions, son action. Il erre dans Paris pour se retrouver sous le pont des Arts avec Richard Briand. La ronde de nuit se boucle et le lecteur sort enrichi de ces conversations brillantes et jubilatoires.

Aurélie Janssens Librairei Page et plume (Limoges)

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@