Chronique Les sept ou huit morts de Stella Fortuna de Juliet Grames

Aurélie Janssens Librairie Page et Plume (Limoges)

Stella Fortuna, « la bonne étoile ». Avec un nom comme ça, une fillette ne peut qu'avoir un destin exceptionnel. Elle est arrivée d'Italie, d'un village calabrais reculé, avec sa famille, dans les années 1920, aux États-Unis, où le père est allé chercher la fortune, comme de nombreux migrants. On va suivre l'intimité de cette famille sur plusieurs générations. Comme dans beaucoup de films ou de romans italiens, la chair tient une bonne place (le corps, la nourriture et certaines matières moins nobles). Et si, comme l'indique le titre, Stella a échappé plusieurs fois à la mort, elle a surtout eu une vie qu'elle n'a pas choisie. À travers son destin, nous retrouvons celui de nombreuses femmes qui ont dû subir les assauts de maris à l'appétit insatiable, pour lesquels elles n'étaient qu'un corps à produire des enfants, quelle que soit leur volonté. Un roman riche qui mêle les thèmes et les genres dans un chaos coloré et passionnant.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@