Chronique Havres de grâce de Rose Tremain

Aurélie Janssens Librairie Page et Plume (Limoges)

L'automne s'installe°: un temps à lire sous un plaid, un Earl Grey fumant non loin. Ce roman ravira les nostalgiques de classiques anglais où des jeunes femmes doivent choisir entre raison et sentiments.

 

1865. Dans la ville de Bath, Jane, une jeune infirmière, fille d'un médecin reconnu et surnommée « L'Ange de Bath » pour ses capacités d'empathie, de bienveillance et ses compétences, refuse la demande en mariage du jeune collègue de son père, Valentin Ross. Elle se réfugie alors quelques jours chez sa tante Emmeline, une portraitiste talentueuse qui fut durant cinq ans la maîtresse d'un artiste très riche. Il lui offrit la maison qu'elle habite désormais, un lieu de création mais aussi de réceptions, dont certaines se terminent dans une odeur de libertinage. La jeune Jane y découvre l'amour charnel avec la belle Julietta, femme d'un éditeur anglais qui a tendance à le tromper régulièrement avec ce qu'elle nomme « ses petites beautés ». Je gage que vous commencez à entrevoir des pages de classiques anglo-saxons, de Jane Austen à Sarah Waters en passant par les sœurs Brontë, Wilkie Collins ou encore Dickens. Et vous n'avez pas tort. Mais si l'ombre de ces écrivains prestigieux plane sur ce roman, c'est bel et bien la voix de Rose Tremain que l'on entend et que l'on a plaisir à retrouver. De Bath et Londres à l'Irlande, Paris, Bornéo, elle nous emmène dans un voyage où les sentiments sont sans cesse en conflit avec la raison, où le corps et ses désirs vont à l'encontre des codes de la société, où les portes closes et les alcôves ont du mal à contenir des rêves plus grands que les petits arrangements qu'on leur propose. Ce mélange des genres donne un roman résolument moderne aux faux airs de classique. Il s'empare de sentiments universels, revisite les corps de la naissance à la tombe en passant par le désir, le plaisir, la souffrance aussi, et la bonne chère. Passionnant et légèrement sulfureux°: de quoi réchauffer les soirées d'automne°!

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@