Chronique F de Luis Seabra

Difficile de donner un cadre spatio-temporel à ce roman aussi énigmatique que son titre. Seule certitude : dans ce pays, le système carcéral a connu une expansion telle que 10 % de la population est emprisonnée. La faute à une hausse fulgurante de la délinquance ? Pas du tout, des conditions d’enfermement par simple « mesure de précaution » accélérées et ce dès le plus jeune âge, puisque des centres accueillant des mineurs sont directement accolés aux écoles. Dans cet univers où une hiérarchie obscure et kafkaïenne règne en maître, aucune certitude n’est permise. On peut être directeur de prison un jour et se retrouver détenu le lendemain sans comprendre quel complot s’est tramé derrière vous. Ce que vous croyez avoir vu, entendu, vécu peut être remis en cause à tout moment par un subtil jeu de preuves et de langage. Si l’éditeur évoque volontiers Borges ou Kafka pour parler de ce premier roman surprenant, on ne peut s’empêcher de penser aussi à Lynch pour sa construction, Orwell ou encore Somoza, tant cette ambiance anxiogène et instable vous emporte… avec un plaisir malsain.

Aurélie Janssens Librairie Page et Plume (Limoges)

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@