Chronique Vie et œuvre de Constantin Eröd de Julien Donadille

Yves est attaché au service culturel de l’ambassade de France à Rome dans les années 1990, lorsqu’il rencontre Constantin. Cet homme vieillissant, aimant taper la scopa avec ses compatriotes dans le petit bar d’Angelina, est un fin lettré et connaît Rome comme sa poche. Au détour de leurs promenades et de leurs conversations, il apprend que cet homme est le descendant de la famille royale de Slovanie, province de l’ex-Yougoslavie. Lorsque le pays se disloque, Constantin est rappelé sur le trône. L’homme affable et bon vivant qu’a connu Yves, revenu en France et devenu éditeur, se transforme en tyran sanguinaire qui sera finalement arrêté et jeté en prison. Quinze ans plus tard et avec beaucoup de surprise, Yves est convoqué à l’ambassade de Slovanie où il apprend que Constantin vient de mourir et qu’il lui lègue un bien étrange coffre conservé dans une banque du Vatican. Jouant avec les codes du réel et de la fiction, rendant hommage à de nombreux auteurs, Julien Donadille offre un premier roman surprenant qui se lit comme une enquête, entre Borges, Umberto Eco et Tintin.

Aurélie Janssens Librairie Page et Plume (Limoges)

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@