Chronique Un long moment de silence de Paul Colize

Cinq dates sur le dos du livre. Cinq moments de vie. Des prénoms : Wladyslaw, Stanislas, et des inconnus : trois jeunes Italiens, un homme, une fillette, une femme. Autant d’énigmes à résoudre lorsqu’on déflore le dernier roman de Paul Colize. Des liens à établir entre tous ces événements, des personnes à découvrir derrière ces prénoms et ces êtres. Cependant, si vous pensiez avoir le temps de souffler entre toutes ces étapes, c’est raté. Une fois le pied mis dans l’engrenage, impossible d’en sortir. C’est à un rythme effréné qu’on découvre les histoires de Stanislas et Nathan. Si, de prime abord, rien ne semble relier le premier, anti-héros obsédé et excentrique, au second, émigré juif aux États-Unis dont le destin va basculer dans la vengeance, c’est pourtant un lien très fort à leur passé et une soif de découvrir la vérité qui rassemblent ces deux fortes personnalités. Oscillant entre le roman historique, le roman noir et le thriller, cette quête obsessionnelle est bien loin d’être « un long moment de silence » !

 

AURÉLIE JANSSENS, Librairie Page et Plume, Limoges

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@