Chronique Les Putes voilées n’iront jamais au Paradis ! de Chahdortt Djavann

Dans la ville aux mille visages située sur la route de Gengis Khan, des prostituées sont assassinées. Au nom de la moralité. Le début d’un conte macabre ou d’un récit d’un autre temps ? Il n’en est rien. Chahdortt Djavann livre un témoignage sur l’Iran contemporain, gangrené par « un système qui ensevelit la féminité sous le voile », à travers le destin de Zahra et Soudabeh, deux jeunes filles qui découvrent qu’un « rien fait de vous une pute, dans cette contrée ». Et les voix d’outre-tombe de ces prostituées, qui racontent leurs histoires, leurs révoltes et leurs joies, constituent le cœur de ce livre. Provocantes, crues et ironiques, parfois choquantes, mais toujours vraies, ces paroles d’une liberté absolue ébranlent et interrogent. Autopsie d’une société et de ses fièvres sexuelles, politiques et sociales, Les Putes voilées n’iront jamais au Paradis est une plongée dans l’enfer de la loi des mollahs. C’est aussi un beau tombeau pour ces femmes dont la vie et le sang sont considérés sans valeur.

Sarah Gastel Librairie Terre des Livres (Lyon)

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@