Littérature française

Irina Teodorescu

Les Étrangères

Chronique de Sarah Gastel

Librairie Terre des livres (Lyon)

Dans un pays où les murs ont des oreilles et où « fabriquer des choses jolies serait un acte de rébellion contre le Parti » grandit une petite fille, Joséphine, à la fois roumaine et française. Inséparable de son violon, elle connaît très tôt la solitude. C’est qu’elle est considérée comme une étrangère. Mais en grandissant, elle devient photographe et rencontre le succès. Quelques temps après la chute du mur de Berlin, lors d’un beau dimanche à Bucarest, Joséphine rencontre Nadia. Entre ces deux jeunes femmes, l’une artiste reconnue, l’autre danseuse aux pirouettes sans fin, c’est le début d’une passion amoureuse qui emporte tout. Une évidence qui colore les murs de la ville roumaine puis de Paris la lumineuse. Mais comment exister par soi-même dans une relation dévorante ? Dans ce nouveau roman aux allures de conte qui dépeint ce qu’est une enfance dans un pays communiste, l’auteure roumaine, de sa plume délicieuse et espiègle, nous joue la partition d’un amour absolu, sensuel et sauvage.

NULL
illustration

Les autres chroniques du libraire