Chronique La Note américaine de David Grann

  • David Grann
  • Traduit de l’anglais (États-Unis) par Cyril Gay
  • Coll. «Best»
  • Pocket
  • 04/04/2019
  • 425 p., 7.90 €

Au début des années 1920, les guerres indiennes sont passées. Dépossédés de leurs terres, les Indiens sont parqués dans des réserves, abandonnés à un sort misérable. Exception faite du peuple Osage qui vit au-dessus du plus grand gisement de pétrole des États-Unis, dans l’Oklahoma. Millionnaires, ils vivent dans l’opulence, roulent dans des voitures luxueuses et engagent des domestiques blancs. De quoi faire grincer les dents des colons qui se retournent contre les membres de la communauté indienne. C’est le début d’une période de terreur ponctuée par une série d’assassinats. Le Bureau of Investigation, ancêtre du FBI, mené par le jeune John Edgar Hoover, s’en mêlera. Cette page d’Histoire américaine tombée aux oubliettes est décryptée par le journaliste David Grann dans une enquête époustouflante qui combine la rigueur documentaire et la tension du roman noir. Un récit passionnant, à la portée politique forte, prochainement adapté au cinéma.

Sarah Gastel Librairie Terre des livres (Lyon)

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@