Chronique Mary de Emily Barnett

NULL

Mary est une jeune femme américaine qui vit dans le Paris d’après-guerre en compagnie d’un peintre en mal de reconnaissance. Mais c’est aussi une adolescente de 13 ans qui, cinquante ans plus tard, habite avec sa mère un lugubre château peuplé de silhouettes évanescentes et de tableaux étranges. Un prénom commun, des trajectoires qui se télescopent. Quel est le lien entre ces deux héroïnes ? Déboussolant et onirique, Mary, premier roman d’Emily Barnett, échappe à toute catégorisation, à toute case. Mettant sur le même plan réel et imaginaire, et interrogeant les thématiques de la folie, du vide et de la filiation, il oblige le lecteur à reconfigurer sans cesse ses perceptions. À la manière d’un rêve, il lui laisse aussi toute liberté d’interprétation. Il y a incontestablement du David Lynch dans cette narration vertigineuse – ce n’est pas un hasard si le roman s’ouvre sur une citation extraite de Mulholland Drive –, et il serait dommage de passer à côté de cette expérience de lecture étourdissante, si apte à nous confronter aux mirages de l’existence.

Sarah Gastel Librairie Terre des Livres (Lyon)

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@